Archives de catégorie : Cinéma

Le mois du film documentaire – novembre 2019

Share Button

Pour cette deuxième participation à cette manifestation internationale, l’équipe ciné a fait le choix de la diversité des thèmes et, par la même, des ambiances cinématographiques. Un éclectisme revendiqué, que nous avons croisé avec nos autres critères : qualités artistiques des œuvres, actualité des sujets, apport culturel et humain.

Nous pensons que ces documentaires ont comme raison d’être de nous donner à penser, individuellement certes, mais aussi collectivement. C’est pourquoi, dans la mesure du possible, nous les avons fait suivre de débats animés par des associations parties prenantes des sujets qu’ils illustrent. Elles ont nom A.R.B.R.E.S, ADAPEI, Confédération paysanne, Groupement des Producteurs Bio, WELFARM – Protection mondiale des animaux de ferme.

Nous aurons le plaisir d’accueillir un réalisateur, en l’occurrence Oliver Dickinson, qui présentera Un lien qui nous élève, dans lequel il met en valeur le lien profond entre les éleveurs et leurs animaux.

Une proximité que l’on ressent à la lecture du poème Souvent je pense à mes vaches, de Dominique Henry, qui interviendra pour la Confédération Paysanne.

Trois films de notre sélection ont un statut particulier.

Il s’agit de Pour les soldats tombés, en raison de sa programmation dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre organisées par la Ville de Morteau. Le dimanche 10 novembre, présentation et commentaire par Pascal Binétruy, critique à Positif.

C’est aussi le cas de Demain est à nous, programmé dans le cadre du Mois de l’Enfance.

Dans un autre registre et pour d’autres raisons, L’Âme du Vin est aussi à part, parce que son sujet est le plus léger, et surtout parce qu’il donnera l’occasion d’une soirée festive. Il sera suivi en effet d’une dégustation proposée par Rième Boissons.

Téléchargez le programme.

festival de cinema de morteau

Share Button

On vous attend !

Deux cinémas dans une ville de la taille de Morteau, c’est rare ; que loin de se concurrencer bêtement, ils collaborent étroitement, c’est exceptionnel ; qu’ils organisent ensemble un festival de cinéma, ce serait miraculeux !

Et bien ce miracle a eu lieu ! Pour autant, il ne s’agit pas de la résurrection de l’ancien festival, qui connut de belles réussites. Celui-ci est d’une autre veine : son ambition est œcuménique ; son mot d’ordre est « tous ensemble ». Les deux salles en symbiose, tous les genres cinématographiques, tous les publics. Un melting-pot de films pour un public arc-en-ciel !

Pour mettre un peu d’ordre dans notre sélection, nous avons choisi un fil conducteur : le voyage.

Car « voyager, c’est bien utile, ça fait travailler l’imagination *». C’est d’autant plus vrai, que nos voyages à nous, ceux des films choisis, sont entièrement imaginaires, même si les réalités qu’ils montrent sont criantes de vérité.

Pas de documentaires, rien que des fictions, dont, et nous en sommes très fiers, deux sorties nationales et des avant-premières, ainsi qu’une belle offre pour les enfants, avec parmi celle-ci un ciné-concert. L’Association Accueil Réfugiés accompagnera la projection de Atlantique ; Cécile Royer de la librairie des 3 Souhaits, celle des Hirondelles de Kaboul, superbe adaptation du roman de Yasmina Kadra. C’est Pascal Binétruy, critique à Positif, qui présentera Ad Astra avec le talent qu’on lui connaît.

Nos deux équipes ciné ont mis beaucoup de cœur à l’ouvrage pour que naisse ce festival, qui n’aurait pas vu le jour sans le soutien de la CCVM, de la Ville de Morteau et de la MJC. Il ne dépend que de vous qu’ils soit une réussite et donc le premier épisode d’une longue série.

Les équipes du Paris et de L’Atalante

*cf Le voyage au bout de la nuit

Téléchargez le programme.