Archives de catégorie : Cinéma

contre l’oubli : 5 films du 7 au 22 mai 2022

Share Button

 

 

 

 

 

Téléchargez le programme.

Ciné + concert – Vendredi 8 avril à l’atalante

Share Button

Projection à 20h du film : Les Guerriers de la Nuit

(The Warriors) 1979 – réalisé par Walter Hill

Interdit aux moins de 12 ans.

Tom Mc Kitterick (Cowboy), Marcelino Sánchez (Rembrandt), David Harris (Cochise), Michael Beck, Dorsey Wright, Deborah van Valkenburgh (Mercy)

Un classique ! Pour les bad boys et bad girls aux coeurs purs
Le postulat de base de THE WARRIORS est puissant et politique: le New York « futuriste » du film est présentée par… ses gangs. Il y aura donc les Jazzmen, les Mimes (oui, les mimes), les Orphelins (des latinos), les Skinheads, les Meufs, les Bonzes, les Rockeurs, les Salopettes, les Baseball-men… Bref : des dizaines et des dizaines de gangs qui, par leur diversité (ethnique, culturelle, physique, optique guerrière, etc) représentent le fameux melting-pot fondateur des États-Unis. Des centaines de gangs qui se rassemblent dans l’introduction du film, en un seul tout, une horde, comme une version New Yorkaise de celle d’Assaut (John Carpenter, 1976).
Le point commun entre eux tous, hormis leur jeunesse, est qu’ils sont des symboles vivants de l’inhérent retour de bâton d’une société sortant tout juste des trente glorieuses (THE WARRIORS date de 1979). Baby boom, croissance économique et plein emploi signifient maintenant: crises inévitables (pétrolière, logement…), immigration incontrôlable, chômage, ou misère. Une introduction sous forme de grand rictus à l’avenir. No Future.

22h Concert de The Dustburds

Ils reviennent, 4 ans après, nouvelle formule (cuivres et vidéos) nouveaux morceaux.
The Dustburds réunit des membres d’horizons variés de la scène rock alternative française animés par l’envie de faire vivre dans un écrin résolument électrifié la culture pop 60’s, groove et illustrations sonores 70’s.
Ils explorent le grenier poussiéreux de la soul en y incorporant des influences lounge, garage, psychédéliques et librairies cinématographiques ; le backbeat et le fuzz sont de ri-gueur.
Sur fond vidéos séquences flash projetées sur écran, la setlist live flirte avec de nombreuses légendes du genre soul, r&b, cinematic funk, beat (Willie Mitchell, Erma Franklin, Joe Bataan, Sandy Nelson, etc.) et mixe avec des thèmes instrumentaux influencés par l’univers underground et décalé des pop movies 60’s et 70’s (espionnite, sexploitation, teen movies, etc.).
Pour les amateurs de soul rock, wild grooves, psycho bikini party, cinépop, cocktails entre amis, en témoigne le clip du morceau «that driving beat» à regarder sur le site du groupe et sur le net :

www.thedustburds.com

Tarifs :
  • 4 € : Le Film  « Les Guerriers de la Nuit »
  • 10 € : Le Concert de The Dustburds
  • 12 € : Le Film + Le Concert